question réponse

Question-réponse.
Cathie: « L’exemple de la lettre qu’on lit est très parlant, notamment pour comprendre les trois première étapes… Sinon, il manque dans ton texte, dans la partie sur la repolarisation, la première conséquence (tu passes directement à la deuxième que, d’ailleurs, je ne comprends pas : « l’apparition en manifestation de l’aspect subjectif de l’homme » ???).
De même, le premier mode d’action (centrer l’attention dans la tête) me parait assez redondant avec le quatrième (maîtriser le mental), ou plutôt la maîtrise du mental implique, à mon sens, la faculté de se concentrer et de centrer l’attention (dans la tête, tu précises, c’est pas idiot d’ailleurs, puisque je connais par ailleurs des gens qui méditent bien par le ventre qu’ils considèrent comme le deuxième cerveau, et qui leur permet selon eux de mieux gérer leurs émotions et mieux contrôler leur comportement, mais ceci est un autre débat…) »

Réponse:
« reprenons le texte: … l’effort personnel est nécessaire, il conduit à des développements dont
1. la repolarisation de l’homme inférieur tout entier qu’on divise en quatre modes d’action,
et l’ensemble de ces modes d’action a pour conséquence:
1/ l’apparition en manifestation de l’aspect subjectif de l’homme… « 
Mais comme il s’agit toujours de la suite des développements, c’est à dire que c’est l’effort personnel qui initie le tout, alors le 1. est déjà pris par repolarisation et l’apparition de l’aspect subjectif est donc 2…
Il ne manque rien dans le texte qui est bien composé ainsi, mais qui, si je comprends ton hésitation, mérite quand même une explication, qui portera sur le mot repolarisation qui est un processus électrique visant à remplacer le pôle plus par le pôle moins et visser versa; il peut s’agir d’ailleurs quelquefois de remplacer le pôle + par le pôle neutre et le pôle neutre par le pôle moins, quand la variation est triangulaire, poursuivons:
a/ l’effort constant pour centrer l’attention dans la tête, attention qui, comme tu l’exprimes dans ta question, est en général dans l’estomac, car les individus qui sont centrés sur le plan astral, sont dans leurs émotions qui passent par le plexus solaire, et la preuve, si je puis dire, en est donnée quand on pratique la transmission avec Benjamen Creme, qui préconise de reprendre le mantra …a…u…m… chaque fois que l’attention retombe vers le bas, c’est à dire vers l’estomac.
Donc là, c’est la tête qui est pôle – qui doit devenir pôle +.
c/ (je passe au c directement) transmuter l’énergie astrale en énergie d’amour, c’est élever les énergies du centre du plexus solaire jusqu’au centre du cœur qui devient du même coup un centre directeur, de – il devient + également, et dans ce processus, le plexus (astral), qui était ++ (deux fois + avec a et c) devient –.
b/ et d/ sont moins directement concernés par ce changement de polarité, ils en sont plutôt des conséquences immédiates.

L’ensemble conduit à l’apparition en manifestation de l’aspect subjectif de l’homme, c’est à dire, pour paraphraser, que l’homme devient un sujet, en abandonnant l’aspect objectif qui faisait de lui un objet. L’aspect subjectif de l’homme est en soi « la » repolarisation complète dont on parle, car la personnalité est l’objectivation du sujet âme qui commence à pouvoir émerger en même temps que la personnalité croît en maîtrise du mental (il n’y a pas, en fait, 1. premier stade, 2. deuxième stade, car même s’il y a des processus évolutifs qui sont tributaires du temps, il y a aussi récapitulation permanente et avancée en spirale dans le temps qui font que tout – ou tout au moins beaucoup – existe avec tout – beaucoup). Cette repolarisation aboutit à ce que DK a appelé ici d’un terme très approprié: la SUJÉTION complète de la personnalité, c’est à dire que, pour reprendre un développement précédent: jusqu’à un certains stade, la vie et la nature, exactement l’âme, prennent la personnalité par la main et l’accompagnent jusqu’au moment où elles lui disent: bien! maintenant, c’est à toi, tu as un sentiment et une pensée, tu dois devenir dieu, et il y a donc bien une repolarisation: la personnalité qui était – avec une âme + devient +, c’est elle qui doit prendre la décision de se tourner vers le soi et d'(e r)établir le lien qu’on a appelé antakarana, de demander à l’âme de faire circuler la lumière dans le corps, etc…

Est-ce que, maintenant, centrer l’attention dans la tête est comme maîtriser le mental? C’est la deuxième partie de la question.
« Centrer l’attention dans la tête » concerne le centre ajna, centre de force dans la tête qui doit entrer en connexion avec le centre supérieur de la tête, qu’on appelle coronal, le centre ajna étant lui-même la relation entre le plan mental et le plan physique du cerveau.
« Maîtriser le mental » concerne le corps mental qui est le petit bout du mental terrestre que la personnalité accapare pour construire sa personnalité, mental terrestre qui est l’atmosphère (physique et éthérique); le mental, de ce fait, est toute la partie aérienne de la personnalité qu’on appelle le corps mental et qui enveloppe chaque cellule du corps physique et astral. Ce travail là, de maîtrise, est avant tout un travail de dépollution, arrêter de fumer par exemple en fait partie, puisqu’il s’agit d’arriver à cette perception divine que le mental est l’œil de dieu et que c’est lui qui nous permet de travailler dans le sens de la vision, l’analyse, la discrimination, etc… et surtout la visualisation qui est, comme on le verra plus loin, l’outil n° un dans la créativité.
Dans le processus appelé repolarisation de l’homme inférieur tout entier, il y a aussi, par conséquent, une repolarisation du mental, qui était jusqu’à présent l’élément organisateur, +, celui qui donnait les ordres, et il doit maintenant devenir un canal pour la lumière, et pour la connaissance, canal entre l’âme unie à la personnalité et le cerveau, canal entre le plan bouddhique et le plan physique, ce qui signifie qu’il doit apprendre à obéir et à devenir -. On aura l’occasion de revenir sur la maîtrise du mental un peu plus loin, en parlant en particulier de la respiration, mais il est clair pour moi dès maintenant que l’attention n’est pas le mental puisqu’on peut porter son attention sur le mental…

pages suivantes:
transcender transmettre transformer
penser méditer servir

lire aussi:
Chapitre 16: et de la concentration
importance de la concentration
avertissement
le pouvoir de l’attention

et le chapitre 17 concernant la prononciation des mantras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

version 2003