transcender transmettre transformer

Astralisme, obliquité, intellectualisme sont donc les récifs de l’évolution, pendant que la personnalité reconnaît lentement les trois phases de la méditation. Au cours de cette période, la méditation est peu à peu reconnue comme le sacrifice de la personnalité, qui peut d’ailleurs s’accomplir dans la joie, ce qui permet d’éliminer le superflu sans renoncement. C’est le moment où on retrouve les bases d’une vie saine, le su perflu étant reconnu comme tout ce qui est inutile dans tous les compartiments de la vie, c’est ainsi qu’on rééquilibre la nourriture comme la sexualité, les drogues disparaissent, les lectures comme les relations se modifient. Quand la personnalité et l’âme coopèrent, la loi de l’activité ou du karma est renommée loi d’amour ou loi du service, ou dharma, et quand l’âme commence à illuminer la personnalité, trois formes de méditation apparaissent devant nous comme une réponse de l’âme à la demande de servir de la personnalité. C’est que la méditation n’est plus perçue du point de vue de la personnalité mais du point de vue de l’âme qui ‘semble être active’ de trois manières: transcender, transmettre et transformer.

La méditation transcendantale.
Comme son nom l’indique, elle permet de passer d’un plan de conscience à l’autre. Il existe une école qui a porté ce nom et qui, peut-être à tort, ou à raison, qui sait, s’appelle maintenant Institut Ayur Védique Maharishi. La technique proposée est la suivante: la répétition silencieuse et sans effort d’un son (ou mantra) dont la qualité est d’exister sur les plans les plus subtils de la pensée, quand le mental remarque la présence d’une (ou de plusieurs) pensée(s), permet à l’esprit de passer à travers (transcender) les plans de la pensée jusqu’à pénétrer des plans plus subtils qui sont la source de la pensée.
Au début, le passage sur ces plans où la pensée n’existe pas puisqu’ils en sont la source se fait plus ou moins (in-)consciemment et on ne remarque que plus tard que le processus s’est accompli quand les pensées réapparaissent, ce qui est alors le signal pour reprendre le mantra (ou son).
Puis le processus est de plus en plus conscient, et il permet d’expérimenter des plans où le calme est de plus en plus grand, avec le repos du corps qui l’accompagne. Cette technique est présentée comme une technique de relaxation, ou d’élimination du stress, et se complète avec des techniques dites de siddhi avec lesquelles on apprend à ‘animer la conscience’, c’est à dire à agir sur les niveaux subtils.

La méditation de transmission.
Comme son nom l’indique, elle permet de faire circuler l’énergie d’un plan à un autre, ou à travers les différents plans. Il existe également un mouvement sur la planète qui porte ce nom et qui peut servir de référence pour ce type particulier de l’activité de l’âme. Il s’agit du mouvement initié par Benjamen Creme, qui s’appelle ‘méditation de transmission’ et qui existe en parallèle avec les revues Partage International et Émergence. Je reproduis ici la description de la technique telle qu’elle est enseignée publiquement (ce qui n’est pas le cas de la technique proposée par Maharishi qui est à l’heure actuelle très coûteuse, mais qui, surtout, est personnelle, et qui demande donc à être enseignée individuellement) dans tous les numéros de la revue Émergence et que tout le monde peut ainsi pratiquer le plus simplement du monde.
Notez aussi que, ici, la notion de service est inhérente à la technique.

« … En réponse à l’appel de leur âme, beaucoup de personnes ressentent le besoin de se mettre au service du monde. La méditation de Transmission est une méthode simple et efficace: elle produit des résultats remarquables pour la planète et stimule l’évolution personnelle de ceux qui la pratiquent.
Selon les formes qu’elle revêt, la méditation est un moyen plus ou moins scientifique d’entrer en contact avec l’âme et de réaliser une union de plus en plus complète avec elle. Tel est l’objectif essentiel de toute méditation.
La méditation de Transmission est un moyen de servir le monde. Contrairement à beaucoup d’autres formes de méditation, elle n’attire que les personnes qui ont le désir de servir. Les Maîtres ont à leur disposition d’immenses réserves d’énergies spirituelles. Une grande partie de leur travail consiste à répartir ces énergies à travers le monde afin de mettre en œuvre le plan d’évolution de la planète. Les groupes de méditation de Transmission agissent comme des « transformateurs d’énergies ».
Il existe plusieurs centaines de groupes de transmission dans le monde, dont les membres se réunissent régulièrement. La technique est très simple, et tout le monde peut la pratiquer dès l’âge de 12 ans. Les participants commencent par prononcer ensemble, à voix haute, la Grande Invocation, transmise à l’humanité par le Maître D.K. en 1945 pour nous permettre d’invoquer les énergies destinées à transformer le monde et de préparer ainsi la venue et le retour des Maîtres. Quand on récite un grand mantram tout en portant son attention sur le centre ajna, il se forme un lien entre le groupe de transmission et la Hiérarchie des Maîtres. C’est par ce canal que les Maîtres envoient leurs énergies. Il suffit ensuite de maintenir l’attention au niveau du centre ajna. Lorsque l’attention tend à retomber (note de mm: vers l’estomac), prononcez OM, ou pensez OM intérieurement, et votre attention se reportera automatiquement au niveau du centre ajna. Il ne s’agit pas de méditer sur le OM, mais de l’utiliser pour maintenir l’attention au centre ajna, ce qui engendre un alignement entre le cerveau et l’âme. C’est lorsque cet alignement est maintenu que la Transmission peut avoir lieu.
Au début, vous souhaiterez peut-être fixer l’heure de la fin de la transmission, mais une fois que le groupe est solidement constitué, il est recommandé de laisser la Transmission se poursuivre jusqu’à ce que le flux d’énergie cesse. Les participants doivent néanmoins se sentir libres de quitter la réunion à tout moment. Les membres du groupe ne doivent en aucun cas chercher à diriger l’énergie, ni vers une personne, ni vers un groupe ou vers un pays particulier. Ce sont les Maîtres qui effectuent ce travail de distribution, selon des procédés hautement scientifiques. Au cours d’une Transmission, nos centres ou chakras reçoivent une stimulation sans équivalent dans d’autres formes de méditation. Je peux vous assurer qu’il n’existe pas de service plus efficace que vous puissiez rendre au monde avec autant de facilité et en y consacrant si peu d’efforts. Vous ne trouverez pas non plus de technique de développement personnel aussi puissante, d’une aussi grande portée et aussi peu contraignante. Ce travail entraîne de profondes modifications dans le comportement. En six mois ou un an, les gens prennent conscience de ces modifications qui interviennent en eux et ils s’aperçoivent qu’ils s’améliorent. Ils découvrent qu’ils peuvent plus facilement ressentir de l’amour et le manifester. De nombreuses personnes bénéficient d’une guérison inattendue au cours des transmissions.
Pour former un groupe, il suffit d’avoir l’intention et le désir de servir, et de trouver au minimum deux autres personnes qui souhaitent faire de même. Le groupe se réunira au moins une fois par semaine, au jour et à l’heure de son choix, de manière à instaurer un rythme dans le travail.
La méditation de Transmission est une activité sûre, scientifique et non confessionnelle. Elle est entièrement compatible avec toute autre pratique religieuse ou spirituelle. Vous pouvez aussi vous intégrer à un groupe déjà existant … « 

La lecture du livre La Méditation de Transmission de Benjamen Creme nous donne quelques précisions utiles. Notez que la notion de groupe est très large, car sur les plans où évoluent les Maîtres, l’espace et le temps ne sont pas structurés comme sur les nôtres, et on peut participer à un groupe à distance, ou sans que les personnes du groupe méditent en même temps, il suffit de penser à deux personnes en ajna avant de commencer; que le signe que la connexion avec la Hiérarchie est établie est la légère tension ou pression que l’on ressent au niveau du centre ajna, entre les sourcils au milieu du front; que, en cas de troubles profonds relatifs au centre ajna ou au plan mental (tout comme lorsqu’on a moins de 12 ans, car le centre ajna est encore trop peu ouvert pour supporter la tension des énergies lors de cet exercice), il vaut mieux s’abstenir, mais cela se passe très bien tout seul car dans ce cas, la personne abandonne d’elle-même, ressentant par exemple un profond ennui chaque fois qu’elle s’y essaye.
Notez aussi, et cela n’est pas dans le livre cité, que chaque groupe qui avance une technique dit toujours qu’il n’y a pas de meilleure technique, et c’est normal, car s’il y en avait une meilleure les personnes du groupe la pratiqueraient certainement, il faut donc entendre: pas de meilleure technique pour nous en ce moment; que la grande invocation peut être remplacée par un mantram équivalent, genre invocation universelle par exemple, il suffit que le mantram ait été donné par un Maître, ce qui est, je suppose, un signe d’acceptation de la technique elle-même; enfin, le groupe de Transmission autour de Benjamen Creme est maintenant constitué de telle manière que faire de la transmission en dehors de lui est un peu comme manger les pépins d’une pomme sans manger la pomme… on peut évidemment être très souple dans ce domaine mais une chose est sûre, faire de la Transmission, c’est à dire travailler dans la Lumière, sans les Maîtres, c’est très dangereux… aussi si vous vous y essayez, récitez un des mantram proposés, centrez vous sur ajna, ressentez cette pression/tension et laissez les choses se faire, c’est tout et tout ira bien…

La méditation de transformation.
Traverser les plans d’existence, transcender; canaliser les énergies de lumière vers les plans inférieurs, transmettre; utiliser ces énergies pour changer le monde, transformer.
Je n’ai pas encore rencontré de mouvement sur cette Terre qui porte ce nom: ‘méditation de transformation’.
On a dit jusqu’à présent que l’homme ne pouvait pas avoir accès aux techniques de manipulation de la matière ou de la substance avant d’avoir fait l’apprentissage de l’amour en tant qu’énergie – par l’ouverture progressive du centre du cœur, car le pouvoir sans l’amour est destructeur – et avant d’avoir compris la place qu’il occupe lui-même dans l’univers, sous peine de voir la fonction destructrice du pouvoir sans amour s’exercer sur ses propres corps. Mais la méditation proposée par la Fondation Saint-Germain, qui est accessible à tous, conduit à la découverte et à l’apprentissage de techniques qui permettent de penser qu’elle s’apparente à cette appellation. Voici certains des premiers termes de ces leçons, tels qu’ils ont été semble-t-il donnés à Godfré Ray King par le maître Saint-Germain, et qui proposent une manière de regarder la Charte de la Présence Magique comme une méditation active.
« … Par le contrôle de sa conscience extérieure, l’individu doit faire l’effort, librement consenti, de s’élever au dessus de cette situation. Il transcendera ainsi ses propres limitations de façon permanente. Personne ne peut espérer libérer sa vie du malheur, de la discorde, de la destruction, à moins qu’il ne mette en laisse ses pensées et ses sentiments. De cette façon, il empêche la vie qui anime son mental et son corps d’être troublée par tous les petits incidents du monde environnant.
 » Au début, une telle discipline réclame un effort déterminé et soutenu, car les pensées et les sentiments de 95% de l’humanité sont aussi peu contrôlés que les vagabondages d’un jeune chien. Pourtant, quelque soit le temps nécessaire pour amener ces deux fonctions sous notre contrôle, le temps et l’énergie que l’on y consacre valent bien la peine d’être dépensés car, sans cet effort, nous ne pourrons obtenir un contrôle permanent de notre vie et de notre entourage. Ce sera pour moi un plaisir et un privilège de vous enseigner l’usage de ces Lois supérieures. Leur usage vous permettra de libérer en vous la vraie Sagesse et de faire naître la Perfection Totale.

 » Le premier pas vers le contrôle de soi est l’apaisement de toute activité extérieure dans le mental et dans le physique. Employez les exercices de méditation que je vous propose, pendant 15 à 20 minutes, le soir avant de vous endormir, et le matin au réveil:
 » Assurez-vous de n’être nullement dérangé et, après vous être tout à fait calmé, visualisez et sentez votre corps enveloppé dans une Étincelante Lumière Blanche. Pendant les 5 premières minutes, tout en tenant cette image, reconnaissez et sentez intensément la connexion entre la forme extérieure et votre Puissante Présence JE SUIS, et centrez votre attention sur le Cœur en le visualisant comme un Soleil d’Or.
 » La phase suivante est la reconnaissance de: « J’accepte maintenant joyeusement la Plénitude de la Présence Divine – le Pur Christ ». Sentez la Grande Clarté de la Lumière, et Son Intensité dans chaque électron de votre corps pendant au moins 10 minutes.
 » Terminez la méditation par les Affirmations: « AY AM – Je Suis un Enfant de la Lumière – J’Aime la Lumière – Je Sers la Lumière – Je Vis dans la Lumière – AY AM – Je Suis protégé, éclairé, comblé, soutenu par la Lumière et Je Bénis la Lumière ».

 » Souvenez-vous toujours: on devient ce sur quoi on médite, et puisque tout vient de la Lumière, la Lumière de Dieu est la Perfection Suprême et contrôle tout. La contemplation et l’adoration de la Lumière forcent l’Illumination à se produire dans le mental, forcent la santé, l’ordre et la force à s’établir dans le corps, forcent la paix, l’harmonie et le succès à se manifester dans les affaires de celui qui s’y livre sincèrement et avec persistance.
 » Au cours des siècles et à toutes les époques, malgré les différentes conditions de vie, les plus évolués ont toujours enseigné la Suprématie de la Lumière. Elle se trouve partout – et c’est dans et par la Lumière que tout reçoit l’existence. Cette vérité est aussi vraie maintenant qu’elle l’était il y a des millions d’années. Aussi loin que l’on peut trouver trace des hommes, les sages et les chefs spirituels ont été représentés avec une auréole de Lumière autour de la tête et du corps. Cette Lumière est réelle, aussi réelle que la lumière électrique dans nos maisons. Le jour n’est pas loin où l’on construira des instruments qui mettront en évidence l’émanation de Lumière autour de chaque individu. Un tel instrument montrera aussi la contamination et la décoloration qui forment un nuage autour de cette Lumière Divine. Cet obscurcissement est produit par les pensées et les sentiments discordants du moi extérieur. C’est la façon, et la seule, dont nous mésusons de, et disqualifions l’Energie du Grand Courant de la Vie.
 » Si vous pratiquez cet exercice fidèlement et le ressentez dans chaque atome de votre mental et de votre corps, avec une grande intensité, vous recevrez des preuves abondantes de l’Extraordinaire Activité, de la Force et de la Perfection qui résident et sont éternellement actives dans la Lumière. Lorsque vous aurez fait cette expérience, même peu de temps, vous n’aurez pas besoin d’autres preuves. Vous deviendrez votre propre preuve. La Lumière est le Royaume: pénétrez-y et soyez en Paix. Retournez à la Maison du Père.
 » Après les dix premiers jours où vous aurez pratiqué cet exercice, il sera bon de le faire trois fois par jour, matin, midi et soir.
 » Nous entendons souvent cette objection: oh! je ne dispose pas de tout ce temps! A celui qui pense ainsi, je désire seulement répondre que si le temps qu’une personne passe à blâmer, à critiquer ou à condamner les gens, les choses et les circonstances, parce qu’elles ne sont pas autrement qu’elles ne sont, si ce temps était employé à reconnaître l’existence de la Lumière et à en faire usage, le Ciel se manifesterait sur la Terre pour celui qui voudrait essayer et qui maintiendrait son effort, car la Lumière ne faillit jamais.
 » Par la Lumière, Dieu crée et maintient l’Ordre, la Paix et la Perfection dans toute la manifestation. Si son désir est suffisamment intense, tout être humain trouvera le temps nécessaire pour pratiquer ce que je dis. La seule intensité du désir peut réordonner la vie d’un être, ou changer les circonstances, de façon à lui procurer le temps souhaité, s’il le désire avec suffisamment d’intensité et dans le but de s’élever. Il n’y a pas d’exception à cette Loi, car un désir fort, constructif, lorsqu’il devient suffisamment intense, est une force divine qui met en jeu l’énergie nécessaire pour créer et exprimer dans le monde extérieur la chose désirée.
 » Tout le monde a le même Suprême Privilège de pouvoir entrer en contact avec la Toute-Puissante Présence de Dieu, et c’est la Seule Force qui fut, est, et sera jamais capable d’élever le moi extérieur et sa sphère d’action au-dessus des limitations et de la discorde terrestres.
 » Mon Fils Bien-Aimé, essayez ceci avec une grande détermination et sachez que tout en vous est votre Victoire Assurée.  »

page suivante:
penser méditer servir

lire aussi:
Chapitre 16: et de la concentration
importance de la concentration
avertissement
le pouvoir de l’attention

et le chapitre 17 concernant la prononciation des mantras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

version 2003