la religion – invocation – universelle

Voyez comment, au fil du temps, les mots ont évolué
sur ces invocations pour parvenir à la perception des trois énergies majeures que nous connaissons aujourd’hui comme amour, volonté et sagesse; et voyez également comment le mantra, qui est « un son ou un ensemble de sons, un mot ou un ensemble de mots, que l’on répète régulièrement pour obtenir un résultat déterminé », peut être perçu quand on tombe sur le commentaire du maître qui nous l’a transmis, car chaque partie de cette invocation a été donnée en son temps avec une explication détaillée et je reproduis ici le commentaire de la dernière qui a été donnée par Maitreya en 1996, par l’intermédiaire d’un groupe de disciples portugais, ce commentaire est intitulé:

 » La religion universelle,

 » Mes Frères, la voix qui parle en moi est messagère de l’espace intemporel et de l’essence des étoiles. Je viens vous rappeler un cantique qui a répandu de la Lumière depuis les confins de l’Univers; un cantique qui vous a guidés sans que vous le sachiez.
 » La Religion Universelle est la relation interne avec la Nature, avec la Raison Première et Dernière des choses, avec son côté occulte, avec la source causale des effets mesurables. La Religion Universelle est donc la relation indissoluble avec le Divin. Aussi a-t-elle toujours existé, même quand les hommes ont oublié et déformé le fait et la signification profonde de cette union.
 » Le passé, le présent et le futur ne signifient rien de fondamental dans cette relation indissoluble, n’altèrent rien de fondamental de cette réunion intrinsèque. Tout au long de leur passage sur la Terre, tout au long de leur histoire, le long de leur parcours évolutif, les êtres humains ont construit et gravi de nombreux barreaux de la grandiose échelle qu’est pour eux la compréhension du divin. C’est ainsi que par la force de leur volonté, par la force de cet amour qui unifie toutes choses, les hommes ont su planter des bornes lumineuses sur le Chemin. Des petits Dieux – des grands Hommes – ont été embrasés par le Feu Suprême, devenant des porteurs de faisceaux de la Lumière Divine, des maîtres de différentes philosophies et religions ont percé des clairières dans l’ombre des consciences, insufflé des espérances, enflammé des cœurs, ont fait verdir des oasis, ont esquissé des routes, éclairant ainsi, par intervalles, la pénible et presque aveugle traversée du désert de l’humanité.
« Aujourd’hui, l’humanité a grandi, elle est devenue plus robuste, elle s’est éveillée à une capacité mentale plus grande, et à un degré supérieur d’exigence de compréhension. En même temps, elle s’agrandit et, peu à peu, elle détruit les frontières et les séparatismes. Dans ce nouveau contexte, aujourd’hui comme à l’avenir, il ne viendra plus d’Homme-Dieu, de Christ, pour s’adresser à un seul peuple, à un seul crédo, à une seule race. Par nature, la Religion Universelle ne peut pas avoir de frontières, de temps ou de lieu, elle a toujours existé et elle existera toujours pour tous. Simplement, il est nécessaire que vous élargissiez votre capacité de compréhension pour que cette réalité puisse se représenter clairement et distinctement dans votre cœur et dans votre mental. Dès à présent, commencez à reconnaître que toutes les religions du passé, les religions parcellaires, ne furent que des étapes grandioses sur la Voie qui mène à cette Religion Universelle, à la Sagesse Suprême, à l’Éternelle Sagesse Divine dans la Lumière de laquelle toutes se rencontreront. Aussi, on peut dire que le Jour où personne, aucune religion, ne pourra plus s’arroger la prétention d’être l’unique représentant de Dieu sur la Terre, d’être la détentrice d’un mandat céleste, que ce Jour est arrivé.
 » Le temps est venu où l’humanité se tournera avec reconnaissance vers tous ses mentors, vers tous ceux qui lui ont dispensé de la Lumière, vers tous ceux qui l’ont conduite vers ce sommet de l’Unité multicolore. Il est temps de marcher tous ensemble. Il est possible aujourd’hui d’unir les parties en un tout Unique, de concilier tous les crédos en un seul Crédo, tous les peuples en un seul Peuple, toutes les nations en une seule Nation, la Grande Nation de la Terre. Voici le temps de vivre l’Unité – librement et consciemment chérie – dans la magnificence, dans la beauté, dans le pragmatisme des diversités qui la composent. Moi, qui suis avec vous, Je viens unir les coeurs, Je viens ouvrir les portes des frontières, Je viens inaugurer le nouveau monde, Je viens pour être le précurseur de la bonne nouvelle de la Terre Une, Je viens pour démontrer et proclamer cette Victoire !
 » C’est dans cette perspective que Je vous remets une clé dorée de la Nouvelle Ère:  » l’Invocation Universelle  » .

 » Cette Invocation Universelle pourra devenir régulièrement et assidument intériorisée, prononcée et méditée, en travaux individuels comme, surtout, en travaux de groupes, aussi rapidement que possible. En accord avec les indications qui ont déjà été données par les deux grands Patrons de la Nouvelle Ère que sont Saint-Germain et Portia, l’usage de l’Invocation Universelle remplace celui de l’Invocation Majeure et, en conséquence, dans tous les contextes où elle sera présentée, Elle doit être lue et considérée effectivement comme l’Invocation Universelle. Elle constitue une vraie pierre de touche de la Nouvelle Ère et, en tant que telle, Elle attirera profusément et puissamment tous les vrais CITOYENS de l’Age du Verseau qui s’y reconnaîtront pour cette raison.
 » Ceux qui le désireront, bien entendu, pourront continuer à utiliser librement les invocations précédentes, la Grande Invocation, ou l’Invocation Majeure qui a servi de dérivation transitoire jusqu’au moment où a surgi l’Invocation Universelle. Il en est de même, d’ailleurs, pour n’importe quelle prière inspirée et altruiste, de quelque groupe religieux qu’elle provienne. Comme son nom le suggère, l’Invocation Universelle n’est ni exclusiviste, ni sectaire, mais inclusive et enveloppante; Elle synthétise et multiplie.
De toute manière et comme toujours, il est essentiel pour vous d’être attentifs pour ne pas vous cristalliser indûment dans des habitudes trop anciennes.

 » Comme nous nous adressons à un public maintenant averti, il n’y a aucun intérêt à préciser le rythme des récitations. Ne faites plus de l’énonciation d’une prière ou d’une invocation un exercice artificiel qui vous trouble au point de considérer presque comme un péché de ne pas l’utiliser au cours d’une réunion ou d’une journée entière. Au reste, le vécu intérieur de la Lumière, réitéré en d’innombrables actes quotidiens, est plus important que n’importe quelle invocation. Ce n’est pas le SIMPLE usage d’une prière qui fera, PAR LUI-MÊME, un monde meilleur. L’Invocation Universelle est un extraordinaire instrument de service, un témoignage sublime d’amour et de beauté, une expression de conscience planétaire et de laborieuse fraternité, une affirmation exaltante de la Présence Christique de chacun, et de l’Être Christique Collectif de l’Humanité. Il sera extrêmement utile, constructif et édifiant que vous la prononciez et la transformiez en sacrement. Cependant, Mes Frères, il vous appartient de sentir et de décider intérieurement des moments ou vous l’utiliserez.

 » Cette nouvelle invocation est construite avec des termes si simples – mais qui expriment cependant des notions très importantes – qu’elle n’a presque pas besoin d’explications. Elle est accessible à tout homme et toute femme qui a une inspiration spirituelle aussi vague soit elle. Cela représente d’ailleurs une innovation et un progrès si on la compare avec les invocations précédentes. J’aimerais pourtant faire ici quelques remarques.
1. On a évité les mots qui restreindraient l’usage de cette invocation à des personnes qui auraient étudié l’ésotérisme ou à des personnes qui seraient insérées dans une tradition religieuse ou dans une culture déterminée. Par exemple, on ne fait pas référence au Christ mais au ‘Seigneur de l’Amour et de la Lumière’, ou au ‘Maître du Savoir de tout temps et en tous lieux’ – ce qui peut être compris et accepté par n’importe quelle religion authentique et pas seulement par une seule. Pour les chrétiens, ces mots feront bien sûr allusion au Christ, mais pour d’autres religions ils désigneront tout autant leur propre Maître et, universellement, Celui qui est attendu dans ces Temps-ci, quelque soit le nom sous lequel Il est connu dans les différentes civilisations et cultures.
Toutefois, la référence au ‘Maître du Savoir en tout temps et en tous lieux’ est une allusion évidente à la Dispensation Planétaire du Deuxième Rayon de l’Amour-Sagesse et à la Mission Médiatrice entre Dieu et l’Homme, entre le Ciel et la Terre, entre l’Esprit et la Matière, qu’Elle soit accomplie par Jésus, Gautama Bouddha, Krishna, Mahomet, ou par tout autre Prophète, Messie, Sauveur du Monde ou Envoyé d’En-Haut. Toutes ces Entités représentent la Maîtrise conquise dans le domaine de la Sagesse Divine, c’est à dire d’une Sagesse Universelle et essentiellement Intemporelle. En vérité, c’est une Invocation universelle non seulement par son message et son appel, mais aussi par l’ampleur presque illimitée de ses utilisateurs potentiels. Pour cela même:
2. cette invocation est l’invocation et l’affirmation ‘(au nom) de tous les peuples de la Terre’ – synthétisant leurs désirs de lumière, de paix et d’amour – et au bénéfice de tous les hommes et de toutes les femmes de notre planète. Ainsi s’unifient tous les travaux épars – tout ce qui est divisé, tous les crédos, toutes les lumières et toutes les vies…
3. Il est d’une extrême importance en termes de progrès évolutifs que, dans cette Invocation, on mette en relief l’Action du Principe d’Amour-Sagesse (Christique) en CHACUN et en TOUS (‘nous tous, Seigneur, Te vivons en nous’). Ceci pour cesser de demander encore et toujours du travail et de l’aide à une entité extérieure.
4. Par suite, la tonique du Service de Groupe ressort dans l’Invocation Universelle (‘donne-nous le courage, la paix’) pour le bien de tous, pour la manifestation du Royaume de Dieu sur la Terre, par le Pouvoir du Verbe Créateur qu’on invoque, dans ce but. Ici, nous sommes évidemment en présence de toniques fondamentales de la Nouvelle Ère du Septième Rayon.
5. On a également mis en relief l’identification avec l’Immanence de Dieu, avec la Nature Divine qui se reflète dans le Cosmos tout entier (‘unissons nos cœurs au rythme du cosmos’ et ‘invoquons la grandeur de la force universelle’…).
Vous vous rappellerez tous, certainement, que le Rythme Ordonné (en harmonie avec le flux universel) est l’une des autres caractéristiques fondamentales du Septième Rayon, mais ayez malgré tout présent à l’esprit que la Synthèse Suprême de cette Invocation Universelle est l’Amour – « le trait d’union vécu avec Tout et Tous, la palpitation luminescente de tout l’Univers… » (citation des ‘Nouveaux Dialogues Hermétiques, vol 2’).
6. Tous ceux qui étudient précisément et consciencieusement la Sagesse Ésotérique doivent conclure l’Invocation Universelle par la prononciation du AUM Sacré, faisant la respiration et la visualisation indiquées plus haut: Ainsi, vous devez faire une inspiration suave et profonde, et alors prononcer AUM quand, aussitôt après, vous procédez à la phase d’expiration. Tant que durent ces deux mouvements, vous pouvez visualiser la Terre enveloppée par la Flamme Rose de l’Amour qui console et attire, plus haut le Ciel Violet de la Nouvelle Ère, et au Milieu du Ciel, l’Étoile Christique Dorée projetant Ses Rayons qui illuminent et transmutent sur toute la Planète et sur toute l’Humanité.
Le mot sacré AUM n’a pas été inclus dans le texte de ce mantra pour un usage généralisé parce qu’il n’a pas été compris (ou qu’il a été interprété d’une façon incorrecte) par une partie du vaste univers des utilisateurs qui aspirent à l’Invocation Universelle. Mais toutes les fois que les destinataires seront des Étudiants de la Spiritualité, on devra procéder à son inclusion.
7. La présente invocation ne doit pas être récitée sur un rythme trop rapide. Il est même indispensable qu’il y ait une légère pose entre les vers.

 » Vous êtes maintenant pourvus de trois grands mantras synthétiques pour la Nouvelle Ère. L’Invocation Planétaire, dans la ligne du Premier Rayon de la Volonté et du Pouvoir (le Père ou Shiva), l’Invocation de la Mère Divine dans la ligne du Troisième Aspect de la Manifestation Intelligente et Active de l’Amour Divin (Brahma ou Saint-Esprit – Mère), et l’Invocation Universelle, basiquement dans la ligne du Deuxième Rayon de l’Amour-Sagesse (le Fils ou Mahavishnu). J’ajouterai une référence à deux autres invocations d’une tonique spéciale du Septième Rayon (qui prédomine dans la Nouvelle Ère récemment inaugurée): le Mantra du Service (Perles de Lumière vol3) et plus spécialement le Mantra de la Circulation de la Lumière (Perles de Lumière, vol 2) qui constitue un moyen privilégié de dynamisation et d’expansion de l’Avatar de Groupe et du réseau de Lumière Planétaire (note: les quatre mantras cités ici sont donnés à la fin du chapitre).
De toutes ces invocations, celle qui est la plus importante et qui a la plus grande diffusion est sans aucun doute l’Invocation Universelle. Aimez-la. Comme les serviteurs que vous êtes, divulguez-la, à tous les hommes et à toutes les nations, par les moyens les plus divers à votre portée. Faites-le ‘au nom de tous les peuples de la Terre’, et en Mon Nom, à Moi qui vis en vous. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

version 2003