21. l’homme responsable

Les justes responsabilités humaines.

J’ai déjà parlé de l’allusion fréquente que fait le maître DK au rôle que l’homme oublie très souvent de jouer vis à vis des règnes sub-humains. Voici ce qu’il dit à la fin des remarques préliminaires qui précèdent le cinquième volume des rayons:
 » Toutes les formes sub-humaines (note: qu’on a appelées précédemment les êtres des éléments) dans leur ensemble se révèlent être un facteur d’entrave au progrès de l’homme réel vers l’émancipation. Elles forment l’opposé de ce que nous appelons ‘le monde du Maître (note: 5°degré)’ et, du point de vue de l’aspirant (1°degré), il y a opposition directe entre les deux. L’adepte (4°degré) peut pénétrer dans le monde de la forme, entrer en contact avec celui-ci, y travailler, et demeurer insensible à son influence, car rien en lui ne répond plus à ce monde. Il perce du regard l’illusion, jusqu’à la réalité qu’elle cache et, connaissant sa position, rien dans l’appel ou la demande de ces seigneurs lunaires ne peut l’attirer. Il se tient à mi-chemin entre les paires d’opposés.
 » C’est en prenant conscience de la nature de ce monde de la forme, en comprenant les vies qui le composent, et en étant capable de comprendre, au-dessus de toutes les voix discordantes inférieures, ‘la Voix de l’Être Unique sans forme’, que l’aspirant trouvera la possibilité d’échapper à la domination de la matière.
 » Ceci est le vrai travail magique, mes Frères: la compréhension des sons émis par tous les êtres, et la faculté de parler le langage de l’âme est la clé de ce travail. Lorsque ces facultés sont correctement utilisées, elles imposent à ces vies mineures la domination qui conduira à la libération finale et qui, en temps voulu, conduira ces vies elles-mêmes dans le domaine de la conscience de soi.
 » Cet aspect de la matière est encore peu compris des hommes. S’ils se rendaient compte que, par leur disposition à tomber sous le joug lunaire, ils enfoncent ces minuscules vies de leur petit système dans l’obscurité de l’ignorance, ils assumeraient peut-être plus rapidement leurs justes responsabilités. S’ils comprenaient que c’est par un effort constant pour imposer le rythme du Seigneur solaire à la totalité des seigneurs lunaires que l’on fait progresser ces vies vers le développement conscient, alors ils agiraient peut-être avec plus de zèle et d’intelligence.
 » Voilà le message qu’il faut diffuser, car les divers aspects de la Vie de Dieu sont interdépendants, et aucun ne progresse vers une réalisation plus complète sans que le groupe tout entier n’en bénéficie… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

version 2003