conclusion

Épilogue.

Certains pensent que la connaissance découle de l’expérience et que l’expérience des uns et des autres peut enrichir celles des autres et des uns, mais ce n’est pas la connaissance qui est développée dans l’expérience, c’est la conscience et, chaque étincelle de vie étant unique (ou double…), le développement de la conscience dans le processus d’individualisation doit être personnel.
La connaissance, elle, existe de toute éternité et les atomes n’ont pas attendu que les hommes découvrent (!) leurs lois pour que leurs lois commencent à exister, et l’homme ainsi que l’univers sont des atomes. La connaissance, qui est la sagesse millénaire, ne s’invente donc pas, elle se transmet, et cette « transmission » s’effectue le long d’une chaîne de lumière qu’on appelle la Fraternité, Blanche parce que la synthèse de tous les rayons l’est aussi. Ceux qui refusent cette lumière sont destinés à stagner dans l’ombre, car jamais personne n’a pu progresser sur cette voie sans l’aide de ceux qui les ont précédés.

C’est pour cette raison que, ayant lu la proposition de Kutumi de fabriquer un abc de l’occultisme, j’ai choisi pour remplir ses chapitres de citer des textes déjà transmis par les maîtres à travers différents canaux.
Les canaux que j’ai choisis sont peu nombreux, il s’agit de ceux d’Helena Blavatsky, d’Alice Bailey, et de Leïla Chellabi qui, à elles trois, forment ce que Morya appelle les trois piliers de l’enseignement hiérarchique pour l’Europe. Il s’agit également de celui du Centro Lusitano de Unificaçao Cultural de Lisbonne, qui transmet les Nouvelles Écritures et la plupart des invocations que j’ai citées. Du canal de Godfré Ray King qui a transmis les Mystères Dévoilés et la Présence Magique, ainsi que les discours des maîtres ascensionnés mentionnés ici.
J’ai également cité la préface de Maharishi à son commentaire sur la Baghavad Gita, sans parler de la suite de ce livre car il ne contient rien de la science des rayons, des triangles, de l’invocation et de l’évocation, etc… J’ai encore cité Sorya, Neale Donald Walsh et sans doute quelques autres.
Que tous ces êtres soient remerciés et bénis pour cette Lumière qu’ils nous ont communiquée par leur Vie.

Bien sûr, l’enseignement qui est reproduit ici n’est pas exhaustif. Et ce livre est et reste une offre d’emploi. Il appartient à tous ceux qui l’ont précédé comme je les ai cités et à ceux qui vont le suivre.
Qu’il soit interactif! Enrichissez-le dans chaque chapitre par les textes que vous avez lus et compris au cours de votre propre quête et votre rencontre avec les canaux que je n’ai pas utilisés ici, je sais bien qu’il en existe maintenant de plus en plus et de plus en plus clairs. Le chapitre sur l’immanence et la transcendance, par exemple est pauvre à un tel point que je vous ai demandé d’emblée de répondre vous-même à la question. Il y a bien d’autres points qui peuvent être approfondis, et des sujets qui n’ont pas été traités comme celui des atomes permanents, ou celui des avatars. Et il y a encore tous les discours des maîtres que l’on ne peut inclure dans un seul volume.
Ne croyez pas pour autant qu’il manquât beaucoup de choses capitales, comme des mystères si impeccablement scellés que l’homme ne puisse les découvrir, ratant ainsi immanquablement sa quête de vérité. Dans le 8° chapitre des Études Intermédiaires de l’Aura Humaine écrit par DK et Mark Prophet et publié chez Mortagne (au Canada, mais on peut se le procurer à la FNAC), on peut trouver une technique de méditation qui permet d’intégrer le Souffle de Feu d’Alpha et Oméga (qui sont les Flammes Jumelles dont l’union fait apparaître notre Grand Soleil Central qui est Sirius). On propose cette technique lorsque les Sept Rayons sont connus dans la chambre secrète du cœur, ouvrant la porte au huitième, et que le cœur qui est devenu comme un soleil radieux s’étend vers les autres centres, en particulier le centre de la gorge. Comme ce centre dans cette étape permet le passage du ternaire au quaternaire, de différencier la Mère et le Saint Esprit en même temps que le corps physique et le corps éthérique, DK dit ceci: « … En invoquant ainsi ces énergies et en utilisant le souffle comme le moyen de transmettre cette énergie aux quatre corps inférieurs et de l’ancrer dans la forme physique, vous développez l’action équilibrée du caducée – l’entrelacement le long de la colonne vertébrale des spirales d’Alpha et d’Oméga qui sont destinées à la victoire finale de la polarité masculine et féminine qui élève les énergies des chakras, fusionne dans le cœur en tant que Christ et fleurit au sommet de la tête sous forme de l’illumination bouddhique du lotus aux mille pétales.
Depuis la Chute de l’Homme, l’humanité a permis aux énergies des quatre corps inférieurs de demeurer dans un état de déséquilibre. Les hommes n’ont donc pas eu le flux égal des courants d’Alpha et d’Oméga ancrés dans leurs formes, qui sont nécessaires pour maintenir les courants de régénération, d’éternelle jeunesse, et surtout pour étendre l’aura jusqu’à des dimensions planétaires et interplanétaires. Par conséquent, la loi dénaturée du péché, de la maladie, de la dégénérescence et de la mort a remplacé la loi naturelle de l’harmonie chez les êtres qui évoluent sur la terre.
Sans l’équilibre des spirales d’Alpha et d’Oméga en vous, ô chélas du feu sacré, vous ne pouvez pas aller plus loin dans l’expansion de l’aura. Tout ce que nous avons présenté jusqu’ici est la base sur laquelle vous pouvez maintenant construire la conscience de Dieu Père/Mère. Et à mesure que vous augmenterez cet équilibre par cet exercice de jour en jour, vous prendrez conscience de ce que vous êtes effectivement les bien aimés de Dieu et qu’en vous se rejoignent sur les plans de la Matière les âmes sœurs d’Alpha et d’Oméga.
Voyez: «Je Suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, dit le Seigneur, qui est, et qui était et qui va venir, le Tout Puissant (Ap 1-8)». Voici donc le commencement de votre exercice d’expansion. C’est aussi la fin de votre exercice; car finalement dans la manifestation complétée du Dieu Père/Mère, vous verrez que votre être et votre conscience sont devenus l’aura, le champ magnétique, du Saint-Esprit. Vous verrez que vous avez magnétisé de cette façon cette Présence du JE SUIS et que vous êtes magnétisés par elle en une véritable conflagration qui, bienheureux étudiants, est le rite de votre ascension dans la lumière. Ainsi, du commencement à la fin, les spirales d’Alpha et d’Oméga en vous sont l’accomplissement de la très vivante Présence de Dieu.
Je place ma présence électronique sur chacun en tant qu’action protectrice du feu sacré – JE SUIS le gardien – pendant la période de votre méditation sur le souffle de feu et votre exercice d’intégration du huitième rayon.
JE SUIS le serviteur empressé de la flamme,
DJWAL KUL. »

Voyez comme vous pouvez être sûrs qu’il n’y a pas si loin de la Flamme Spirale Bleue de Saint Germain à la Flamme Spiralée d’Alpha et Oméga et que, comme je l’ai souligné dans ce texte, là où l’exercice d’expansion commence, là également s’arrête la quête de l’ascension. Certains auteurs ont d’ailleurs, sur ce sujet, déjà donné des développements intéressants, comme Drunvalo Melchizédek dans le 2° volume de l’Ancien Secret de la Fleur de Vie chez Ariane.
L’Abc de l’Occultisme est par conséquent un livre très complet, que l’on peut distribuer. On peut même, sans complexe, plutôt que l’enrichir, en réduire au strict minimum la teneur des chapitres pour en tirer une essence de poche à l’intention des routards ou des gens très pressés.

Il y a pourtant, je dois l’ajouter, des développements que je n’ai pas reproduits parce qu’ils ne me paraissent pas être en accord avec ce que je comprends de l’ésotérisme.
Notez par exemple que, à aucun moment, je n’ai parlé de l’ascension de l’énergie en ligne droite, d’un centre de la base qu’il faudrait ouvrir comme des forcenés: ‘éveillez la kundalini, éveillez la kundalini’, ce qui ne se fait qu’au dernier stade de notre développement (qui est le premier d’un autre) quand les énergies du cœur qui s’étend atteignent ce centre, avec beaucoup de précautions encore, par l’énergie curative du 4°rayon d’harmonie/équilibre, en accord avec le travail de l’énergie féminine de la Terre que l’on contacte consciemment à ce moment-là. Remarquez à ce sujet, que ceux qui travaillent à éveiller la kundalini, comme ils disent, confondent la plupart du temps le centre de la base avec le centre sacré et ne se font pour ainsi dire pas grand mal, mais ce n’est pas une raison pour perpétuer ces pratiques.
Notez aussi que nous n’avons pas donné de correspondance linéaire entre les centres et les énergies de rayons en développement arc-en-ciel comme ceci: base-rouge, sacré orange, plexus jaune, cœur-vert, gorge-bleu, ajna-indigo et coronal-violet, ce que vous pouvez vérifier en comparant la couleur des rayons avec les relations qui ont été données entre les rayons et les centres.
Et qu’on n’a pas parlé non plus, comme dans de nombreux livres, d’une douzaine de rayons qui pourraient prendre en charge le développement de la personnalité, puisque le 8° rayon, argent irisé d’or, n’apparaît clairement à la conscience que lorsque l’harmonie est réalisée entre les sept, dans la chambre secrète du coeur (qui n’est pas le centre du cœur où descend la flamme spontanée), tout comme le 4° rayon blanc n’apparaissait clairement à la conscience que lorsque l’équilibre entre les trois était réalisé dans le centre du cœur, ce qui n’interdit pas, bien sûr, qu’on puisse d’ores et déjà en parler; sachez aussi que les cinq rayons supplémentaires ne sont probablement que les cinq premiers d’une octave supérieure qui en compte également sept, parce qu’on ne peut pas les apercevoir tous les sept quand on est encore immergé dans l’octave inférieure; sachez encore qu’il ne faut pas confondre les douze rayons qui sont la somme des sept (qui sont les cercles de lumière autour du corps causal) et des cinq, qui font douze, avec les douze rayons que l’on voit sur la charte partant du cœur de la présence et dont celui qui descend dans le cœur de chair n’est que l’un d’entre eux (dans le sixième volume de la Doctrine Secrète, ce rayon descendant est appelé par Helena Blavatsky: samsara, que l’on traduit habituellement par ‘le cycle des réincarnations’ ou ‘la roue de nécessité’).
Vous aurez encore à choisir entre des textes qui vous diront que le douzième rayon est or et argent, et d’autres qui vous diront que le douzième rayon est absolument noir, des livres qui raconteront la vie de Jésus par lui-même, où Il vous dira tantôt que l’humanité n’a pas encore compris quel homme immense est celui qui fut son père Josef, et tantôt que seuls Jésus et Marie ont apporté à l’humanité des choses dignes d’être retenues, et ainsi de suite.
Je fais partie de ceux qui pensent que le douzième rayon est plutôt or et argent, et que Josef est Saint-Germain dans une de ses manifestations précédentes. Mais vous n’avez pas à vous soucier de mon opinion, puisque vous pouvez dire « je sais que ay am je suis tout ce que je dois savoir pour parcourir mon chemin de vie en parfaite harmonie ».

2 réflexions sur « conclusion »

  1. Bonjour
    Je me permet de vous dire ici, dans la conclusion de votre abc, ma profonde gratitude pour tous les mots de la connaissance que je ne possédais que très aléatoirement. C’est la conscience par le vécu qui s’est développée en moi et le problème, si c’en est un, c’est que dans une optique de transmission, il est plus pertinent de divulguer de la connaissance plus générale et non un historique personnelle.
    C’est sur cela que je planche actuellement vis à vis mon « intention » :
    …et ce n’est pas simple :o)
    Je voulais aussi vous dire que j’aurais grandement apprécié avoir eu entre les mains un tel abc dans mon adolescence et tout au long de ma vie car j’aurais vécu plus sereinement ces morts et ces renaissances, ces initiations, et à chaque fois que je jouais à saute-moutons sur sur les rayons, cherchant avec lesquels je me sentais en accord pour travailler. Du papillonnage vous aviez dit à l’époque :o)
    mais…la lumière de Dieu est infaillible vous dites…..et c’est maintenant que les réponses arrivent et à quelque part viennent balayer les doutes qui, immanquablement arrivaient après les expériences, faute d’interlocuteur où de livres accessibles bien plus tôt.
    Alors un grand Merci du fond du coeur et à bientôt…
    jjane

    1. merci, j’attends aussi votre travail sur l’énergie, ne tardez pas, la planète est pleine de gens qui disent je vais faire ça, il faudrait faire ça, et qui ne font jamais rien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

version 2003