les principes dans la D.S.

            « … la doctrine secrète établit trois propositions fondamentales:
                        1. Un Principe Omniprésent, appelé Parabrahman, Unique Réalité, Absolu… éternel, illimité et immuable, sur lequel toute spéculation est impossible puisqu’il transcende la puissance de conception humaine…

  1. L’Eternité de l’Univers, in toto, comme plan illimité qui, périodiquement, est le terrain de jeu d’innombrables univers disparaissant et se manifestant incessamment, comme le retour régulier du flux et du reflux…la doctrine secrète affirmant l’universalité absolue de cette loi de périodicité que la science physique elle-même a observée et notée dans tous les départements de la Nature…
  2. La doctrine secrète affirme encore l’identité fondamentale de toutes les Ames avec la Sur-Ame Universelle, et le pélerinage obligatoire pour toute âme, étincelle de la première, à travers le cycle d’incarnation, ou de nécessité, en accord avec la loi cyclique et karmique pendant le terme entier. Autrement dit, aucun Buddhi purement spirituel ou Ame Divine ne peut avoir une existence indépendante consciente avant que l’étincelle issue de la Sur-Ame n’ait

            a/ passé par toutes les formes du monde phénoménal de ce cycle (manvantara) et  

            b/ acquis l’individualité, d’abord par impulsion naturelle, puis par efforts personnels, volontaires et résolus, modifiés par les restrictions de son karma, montant ainsi par tous les degrés de l’intelligence, du mental le plus bas jusqu’au plus élevé, du minéral et la plante jusqu’au plus saint des archanges. La doctrine pivot de la philosophie ésotérique n’admet pas de privilèges, ni de dons spéciaux pour l’homme sauf ceux qui sont acquis par son propre Ego à force de mérites et d’efforts personnels, au cours d’une longue série de métempsycoses et de réincarnations. C’est pour cela que les hindouistes disent que l’Univers est Brahman et Brahma, car Brahman est dans tout atome de l’Univers… du plus petit jusqu’au plus grand…

            « … car tout est dans tout. Telles sont les conceptions fondamentales sur lesquelles repose la doctrine secrète… »


… Conceptions fondamentales (actuellement au nombre de trois, Héléna Blavatsky ayant promis de s’incarner rapidement pour nous exposer les trois suivantes) que l’on peut aussi appeler principes ou dogmes et qui, lorsqu’ils sont remis en question, conduisent « l’âme en quête » sur les chemins de l’erreur et de la souffrance car, comme vous le voyez, la doctrine ne cherche pas de preuves à ses affirmations, elle énonce les principes qui, de tout temps, ont été apportés aux hommes par la Sagesse sans Age, et elle n’a même pas besoin d’exposer comme une nécessité pour la raison la croyance en la réincarnation ou en la métempsychose, raison qui chancellerait si elle affirmait l’identité du brin d’herbe et du mahachohan sans introduire une notion évolutive dans son affirmation, non, la doctrine secrète ne démontre pas, elle affirme la loi comme une vérité incontestable qu’il est de la liberté de chacun de reconnaître et d’accepter ou non.

 

            Ces écritures apportées par Héléna Blavatsky sont un rappel des lois qui ont été données à travers toutes les religions, les commentent, et montrent les différences qui existent maintenant entre cet apport millénaire et les pensées contemporaines, qu’elles soient religieuses ou scientifiques, constituant ainsi un travail remarquable et précieux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

version 2003